QUOTIDIEN & POLLUTION

Je privilégie la marche, le vélo et les transports en commun pour mes petits trajets.

Une fois sur deux les européens prennent leur voiture pour faire moins de 3 km, une fois sur 4 pour faire moins de 1 km et une fois sur huit pour faire moins de 500m. Ces trajets effectués généralement moteur froid sont très pénalisants en terme de pollution, malgré les progrès effectués en matière de dépollution des véhicules.

 

Je choisis les transports en commun et le covoiturage pour mes déplacements domicile-travail.

Un voyageur prenant sa voiture seul émettra au minimum et par kilomètre parcouru, 13 fois plus de monoxyde de carbone et 5 fois plus d'hydrocarbures imbrûlés que s'il prend le bus. Ces écarts augmentent fortement aux heures de pointes de la circulation.


Je conduis en souplesse et je respecte les limitations de vitesse.

Une conduite agressive, brusque ou trop rapide entraîne une surconsommation de carburant de 30 à 40%, et donc une augmentation importante des émissions de polluants.


Mon véhicule est parfaitement réglé et bien entretenu (tout comme mon installation de chauffage d'habitation !).

Un véhicule mal réglé pollue jusqu'à 50 fois plus qu'un véhicule bien réglé (cette observation est également vraie pour les installations de chauffage individuelles ou collectives).