DIOXYDE DE SOUFRE

Les sources émettrices


Le dioxyde de soufre - SO2 - est émis lors de la combustion des matières fossiles telles les charbons et fiouls entre a

utres. Tous les secteurs utilisateurs de ces combustibles sont concernés (industrie, résidentiel / 

tertiaire, transports,…).

Depuis une vingtaine d’années, les émissions de SO2 d’origine industrie

lle sont en forte baisse  du fait des mesures techniques et réglementaires qui ont été prises, de la diminution de la consommation des fiouls et charbons fortement soufrés et de la prédominance de la fourniture en électricité réalisée grâce au nucléaire.


Les émissions de SO2 en Champagne-Ardenne

Dans la cadre de l’inventaire des émissions réalisés par ATMO Champagne-Ardenne, la sectorisation des sources émettricesde dioxyde de soufre montre que plus de la moitié (73%) des émissions de SO2 sont liées à l’activité industrielle manufacturière. Il ne faut pas négliger d’autre part les contributions du chauffage résidentiel et tertiaire et de l’agriculture avec respectivement 11 % et 12%.


 

 

 

 

Les effets sur la santé

Le SO2 est un irritant des muqueuses, de la peau et des voies respiratoires supérieures. Il provoque toux et gène respiratoire. Il agit en synergie avec d’autres substances, notamment avec les particules fines. Comme tous les polluants, ses effets sont amplifiés par le tabagisme.


Les effets sur l’environnement

Le SO2 se transforme en acide sulfurique au contact de l’humidité de l’air et participe ainsi aux phénomènes des pluies acides. Il contribue également à la dégradation de la pierre et des matériaux de monuments de notre patrimoine.