C.O.V.N.M.

Les sources émettrices

Les composés organique volatils non méthaniques - COVNM - sont des polluants très variés dont les sources d'émissions sont multiples. Ainsi l'utilisation de solvants industriels ou domestiques comme le transport routier (combustion et évaporation) sont des sources d'émissions importantes. Les forêts sont également des sources majeures de terpènes et d'isoprènes. Enfin, la consommation de combustibles (fossiles ou naturels) émet des COVNM mais plus faiblement que les activités citées précédemment.


 

Les émissions de COVNM en Champagne-Ardenne

 

Les composés organiques volatils non méthaniques - COVNM - sont des polluants multisources. Avec 40% des émissions totales, le chauffage dans le résidentiel et le tertiaire est le principal émetteur de COVNM en Champagne-Ardenne. L'industrie manufacturière, le secteur agricole et le trafic routier forment le trio de suite et sont des postes importants de rejet, contribuant respectivement pour 35%, 9% et 8%.


 

 

 

Les effets sur la santé

Les effets des composés organiques volatils - COV - dans leur ensemble, sont très variables selon la nature du polluant envisagé. Ils vont d'une certaine gène olfactive à des effets mutagènes et cancérigènes (benzène). Ils peuvent provoquer également des irritations diverses et une diminution de la capacité respiratoire.


 

Les effets sur l’environnement

Les composés organiques volatils - COV - dans leur ensemble, jouent un rôle majeur dans les mécanismes complexes entrant dans la formation de l'ozone troposphérique. Ils interviennent également dans les processus conduisant à la formation des gaz à effet de serre.